La légalisation du CBD.

Nous nous convainquons de plus en plus que le CBD soit admis dans l’ordre des produits pharmaceutiques. Il est passé par le crible de plusieurs vérifications scientifiques et de leurs diverses homologations. C’est ce processus d’authentification et de la légalité que nous essayerons de reprendre pour la pleine compréhension de tous et chacun par le présent travail.

Pourquoi le CBD est-il légal ?

Comme le CBD n’est pas couvert par la loi sur les stupéfiants ou la loi sur les drogues, il est légal. Des recherches ultérieures peuvent renforcer l’argumentation pour plus d'informations. Toutefois, de nombreux médicaments contiennent également des quantités de THC, ce qui est préoccupant. Le THC par contre est également lié à la loi sur les stupéfiants, ce qui le rend illégal. Notifions ici, cependant que tout produit à base de CBD contenant du THC avec une consommation dépassant les 0,2% est interdit, car il devient une substance psychoactive à ce niveau. En France par exemple, le CBD est approuvé et légal. Il doit cependant être conditionné à l’état liquide pour l’être. Ainsi, seules les formes liquides de CBD sont expressément autorisées par la réglementation.

Le THC et le CBD.

Il est important de faire la distinction entre le cannabis et le cannabidiol. D’autant plus que sous certaines formes, le cannabidiol est autorisé en France. Le THC par contre ne l’est pas. En effet, le cannabidiol (abrégé CBD) est l’un des nombreux composés actifs présents dans les plantes de chanvre, et il n’a pas les propriétés psychoactives de son cousin le THC, le composé qui fait planer. Autrement dit, ce que l’on appelle souvent le cannabis et qui comprend des niveaux élevés de THC est également toujours classé comme substance narcotique. Par conséquent il est interdit en France ainsi que dans de nombreuses nations à travers le monde.

En général notons que la légalisation du CBD repose sur le fait qu’il soit issu du cannabidiol. En effet, ce dernier n’a pas une propriété psychoactive comme le THC qui est illégal.