Le jus de noni guérit tous les maux

Les feuilles et l’écorce du fruit de noni sont traditionnellement utilisées et surtout sous forme de jus. Néanmoins, il n’est pas encore très popularisé, ce qui peut lui donner un aspect assez mystérieux. En quoi le jus de noni est-il alors vraiment un remède miracle? Dans cet article, vous trouverez tout ce que vous avez besoin de savoir sur le jus de Noni.

Le Noni depuis des siècles

Même si sa popularisation et sa commercialisation ne s’est faite qu’à partir des années 1990, les bienfaits du Noni ont été mis à profit il y a déjà longtemps. L'instant interview vous permettra d'en savoir plus. Son appellation botanique est toutefois Morinda citrifolia. Il a une écorce vert lime et sa chair est blanchâtre. 

Le noni est l’un des remèdes les plus prisés de la médecine traditionnelle polynésienne. Ses racines, ses feuilles et son écorce seraient utilisées depuis plus de 2000 ans afin de stimuler le système immunitaire et ainsi combattre les infections causées par des bactéries, virus, parasites ou champignons, mais aussi pour prévenir la formation et la prolifération de tumeurs cancéreuses.

Les vertus potentielles du noni

Deux études sur le sujet sont en effet répertoriées dans la documentation scientifique. L’une d’elles a été réalisée chez des souris et l’autre, chez des rats. Les résultats obtenus sont tout de même dignes de mention. 

En effet, le jus de noni a réduit la formation de carcinogènes (substances qui favorisent le développement du cancer) et a stimulé le système immunitaire, ce qui a facilité la guérison et amélioré l’efficacité du traitement de chimiothérapie. Avant de pouvoir conclure quoi que ce soit, il faudra évidemment que d’autres recherches soient réalisées, notamment chez l’humain. Le noni a aussi montré une capacité à combattre la bactérie responsable de la tuberculose. 

Toutefois, la prudence dans l’interprétation des résultats s’impose encore étant donné qu’une seule étude a été réalisée sur le sujet et que celle-ci a été menée in vitro, c'est-à-dire sur des cellules isolées. Nous sommes donc encore loin de l’humain! Enfin, d’après les résultats d’une autre étude in vitro, le jus de noni aurait un potentiel sédatif et réduirait l’anxiété. 

Cela pourrait possiblement expliquer l’effet apaisant traditionnellement associé au noni dans les cas de douleurs musculaires et menstruelles. Pour ce qui est des autres bienfaits allégués, aucune étude n’en fait état