Le portage salarial : comment ça marche ?

Le principe de non-cumul de professions handicape beaucoup de talents. Il vous empêche de conserver votre statut de salarié tout en exerçant une autre activité indépendante. Avec le portage salarial, il vous est bien possible aujourd’hui de poursuivre deux lièvres à la fois et c’est sans crainte. Vous vous demandez sûrement comment cela est possible, découvrez la réponse à votre inquiétude à travers cet article. 

Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement du portage salarial, il est nécessaire de se demander ce qu'il est réellement. Le portage salarial est un mode d’emploi qui fonctionne grâce à une entreprise de portage comme uncdi. Il fonctionne suivant un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. 

Né dans les années 80, le portage salarial n’a connu de succès qu’à partir de l’an 2000 où il a fait son entrée dans le code de travail en France. Il crée, en effet, une relation triangulaire entre un salarié préalablement embauché, une société de portage et des clients. Avec ce mode d’emploi, l’objectif est de mettre le salarié porté en relation avec d’autres entreprises clientes.

Qui peut devenir un salarié porté

Le système de portage salarial est ouvert à tous les professionnels désirant une activité indépendante et sécurisée. Cependant, certaines qualités et qualifications sont requises. Il est substantiellement recommandé que vous soyez un travailleur indépendant, un cadre à la retraite ou à temps partagé, un formateur ou un manager de transition. 

En outre, il est impératif que le porté salarial justifie d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans son domaine. Il doit également être en mesure de répondre aux nouvelles exigences techniques et doit être un détenteur d’un bac+2 au moins d’un diplôme équivalent.

La relation contractuelle interdépendante triangulaire 

Le portage salarial fait intervenir deux différents contrats dans sa relation triangulaire. Il s’agit d’une part d’un contrat de travail qui peut être un contrat à durée déterminée ou un contrat de durée indéterminé liant la société de portage au salarié porté. 

Ce contrat consacre le lien de subordination employeur-salarié aux cocontractants. Ainsi, le salarié sera, comme tout employé rémunéré par la société de portage. Mais en contrepartie, il fera la chasse aux missions. 

D’un autre côté, il y a le contrat commercial, un contrat entre la société de portage salarial et les sociétés clientes auprès desquelles le salarié exécute ses missions. C’est à la société de portage de percevoir le payement des missions afin de remplir ses obligations vis-à-vis du salarié porté.