Plantation d’une plante : les bonnes pratiques qu’il faut avoir

Avoir un environnement vert passe par la mise en terre des plantes. C’est le premier facteur favorable pour l’écologie. Cependant, pour mettre une plante sous terre, le tout ne suffit pas de creuser un trou et de poser la racine. Il s’agit d’un processus que vous devez respecter. Mieux, le mode de plantation dépend du type de plante dont vous disposez.

Les plantes en racine nue

Pour espérer voir un bon développement de votre plante arrivée avec des racines nues, rendez vous ici pour prendre connaissance de tout le processus à respecter. En premier lieu, vous devez préparer un mélange. Ce dernier sera composé de la terre du jardin, d’eau et du terreau bien riche. Vous déballez à présent votre plante. Contrôlez son état et surtout celui des racines. N’hésitez pas à couper les racines qui se sont cassées en chemin afin d’éviter leur pourrissement. Ensuite, plongez les racines de la plante dans le mélange déjà préparé. Une humidification de 15 à 20 minutes est largement suffisante. Au moment où les racines sont trempées dans le mélange, occupez-vous à creuser le trou qui doit accueillir la plante. Ce trou doit être bien aéré et doit mesurer une profondeur de 5 cm de plus que la taille des racines. Posez à présent la plante à ce que le mollet se trouve à la surface du sol.

Les plantes jardinières

La jardinière est le milieu parfait pour planter tout type d’arbre. Toutefois, certaines précautions sont importantes à prendre. D’abord, assurez-vous que votre jardinière possède une base trouée pour faciliter le drainage d’eau. Ensuite, évitez de la mettre en contact direct avec le sol pour ne pas obstruer les trous. Remplissez à présent la jardinière à moitié avec un terreau riche et adapté. Dans une telle condition, vous pouvez poser plusieurs plantes. Vous devez juste veiller aux espacements et à un bon arrosage.